ICCS 2017

Publié le 14 Octobre 2017

ICCS 2017

De retour dans la douce Pilani, où le léger voile matinal nous caresse gentiment, et en attente du début des festivités de la Conférence ICCS, voici quelques nouvelles du voyage qui m'a amené ici. Le vol Air India s'est bien déroulé, la nuit à bord aussi bien que possible, mais avec très peu de sommeil. J'étais assis à côté d'une jeune professeure spécialiste de la philosophie Jaïn qui s'en allait à une conférence organisée par des membres de cette religion de végétariens qui respectent toute forme de vie dans une non-violence absolue. Elle craignait de ne pas savoir comment se comporter devant l'assemblée de moines tout nus! Le lendemain matin, nous avons causé en attendant dans la queue pour la vérification des e-visas. Deux heures de queue qui nous ont fait payer assez cher le fait d'avoir obtenu trop facilement ce visa en ligne! Dans cette même queue se trouvaient deux collègues se rendant aussi à Pilani, et nous avons donc été emmenés par un chauffeur commun à travers ces même routes encombrées et aux dos d'ânes perpétuels, des ralentisseurs de vitesse qui nous font ramper par dessus l'obstacle avant de repartir doucement (comme si nous pouvions vraiment foncer...)

Les quatre heures quelque chose de route avalées, voilà à nouveau Pilani, dont l'installation dans ce bout de désert doit tout au magnat indien Aditya Birla, et on nous installe dans la guest-house, anciennement la maison de la famille du directeur le professeur Bhatnagar, où on peut décompresser quelque peu. Le soir, réunion dans le jardin devant la maison comme en 2015 (expression apellée à se répéter, probablement), avec musiciens et danseuse rajasthanie, le speech du Dr Kosta, le "gourou" des scientifiques locaux, un vieux professeur de 86 ans qui nous a parlé de l'énergie à récupérer dans les arbres, et les bonnes préparations de Om, le cuistot de la guesthouse, arrosé d'une bière. Ma chambre est au rez de chaussée, proche de la cuisine où les cuisiniers finissaient de nettoyer la vaisselle assez tard. Mais bon, les prochains soirs, il n'y aura pas de fête sur l'herbe avec guirlandes de lumières dans les buissons!

Ce matin, marche dans la lumière jusqu'à la pelouse de BK BIET, et petit déjeuner devant l'école, une chapati grasse, dont j'ai demandé le nom, mais que j'ai déjà oublié: batora?), une petite dose de pois chiches sauce piquante (sans doute pour réveiller l'estomac) et un petit gobelet de chaï. Tout à l'heure l'inauguration va commencer!

ICCS 2017
ICCS 2017
ICCS 2017
ICCS 2017
ICCS 2017

Rédigé par yves

Publié dans #Trips to India

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sbasu 04/11/2017 10:11

That's Bhatura - a basically Punjabi Dish - with Chhola (the spicy Chick-pea curry). The Bhatura- must be white, fluffy and very soft (made from semi-fermented refined flour+ yeast).

yves 04/11/2017 15:18

Hes, you're right, thanks!

mtth 16/10/2017 16:29

Parotta peut-etre? c'est une specialite sud-indienne, je kiffe :D

yves 17/10/2017 08:27

Quite possibly... although we've not had it again, so I've not able to ask!

fgm 14/10/2017 19:13

अच्छी तरह से Ca commence bien!
Les moines nus, l'énergie des arbres, Om, que demander de plus?